Rechercher

Continuer à croire qu’il faut être l’alpha

Continuer à croire qu’il faut être l’alpha dans une société ou l’alpha n’existe plus, crée une vie d’illusions.


Dans l’ancien temps c’était l’héritier qui était l’alpha, les autres étaient les Omega : les rôles étaient clairs et bien définis héréditairement et socialement.


Quand tout le monde veut être l’alpha, les liens humains deviennent de plus en plus conflictuels, disparaissant au profit de liens de réseau hiérarchique où l’autre n’est plus qu’un objet utile ou non dans sa course à l’illusion.


Or, c’est un cercle vicieux anxiogène : plus on veut être l’alpha moins on domine la situation, et moins on maîtrise la situation plus on veut être l’alpha.


En fin de compte, le problème n’est pas tant que l’on vende une fausse vie aux gens, mais que les gens l’achètent sans en évaluer le prix à payer.



31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout