Rechercher

Préférer l’apaisement à la remise en question.

Préférer l’apaisement à la remise en question.


Il est toujours plus tentant d’enterrer nos conflits ou de s’illusionner sur notre réelle envie de les régler, que de les régler vraiment. Cela revient à préférer une forme d’apaisement ou d’anesthésie plutôt que d’accepter la remise en question ou le défi à relever.


Le problème actuel est que ce qui est esquivé ou refoulé nous rattrape, et avec d’autant plus de puissance qu’on a mise de temps à décider de le vivre pour le régler.

Au final, ce qui doit être vécu pour être intégré le sera, quel que soit l’effort déployé pour refuser cette harmonie avec le monde.



58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout