Rechercher

Restreindre la liberté

Restreindre la liberté de l’autre pour être plus libre d’être soi.


L’humain est fini dans un monde infini : il pose un choix dans un contexte et dans un espace-temps fini, face à des individus relatifs eux aussi. Et c’est de cela qu’il tire tout le bénéfice de son histoire et de ce qu’il est. Et c’est de là que provient sa liberté.


Inverser cela ne donne aucune liberté, mais amène un sentiment de toute-puissance personnel, avec une impression que le contexte extérieur à soi (ou que l’autre dans sa réussite) est ce qui nous empêche d’être soi-même. Qu’il n’y a pas assez d’espace et de temps pour chaque réalisation humaine.


Le fait d’excuser nos non-choix en ce servant des réalisations des autres comme excuse ne nous rend ni plus libres ni moins libres : cela ne change rien à, si nous le sommes ou pas.


La liberté ne se mesure pas aux kilos de conflits générés, mais à ce que nous réussissons à matérialiser au travers de nos choix et de nos réalisations !



122 vues0 commentaire